Les professionnels de la vape se rebiffent !

C’est à l’occasion du mois sans tabac que la nouvelle association suisse-romande des professionnels du secteur monte sur le ring pour défendre la vape et les vapoteurs au nom de la santé publique. 

Face aux attaques de front subies depuis plusieurs mois à cause de produits frelatés au cannabis vendus sur le marché noir américain, les professionnels de la vape en suisse-romande viennent de créer l’Association Romande des Professionnels de la Vape (ARPV) afin d’informer le public de manière adéquate.  

Le “Centers of Disease Control and Prevention” (CDC) vient d’identifier de manière certaine la cause de la vague de maladies pulmonaires survenue aux USA : l’acétate de vitamine E, une huile toxique lorsqu’elle est inhalée qui est utilisée pour “couper” des produits au cannabis à vaporiser vendus au marché noir. Bien qu’il avait déjà identifié qu’une majorité des malades recensés avaient consommé ce type de produits, le CDC a laissé sous-entendre que le vapotage en était la cause. Il en a résulté une hystérie collective affolant à tort la population des vapoteurs.

Cette pratique nommée dabbing (ou joint électronique) est une nouvelle façon de se droguer qui n’a rien à voir avec la vape. Cet amalgame a mis à mal notre industrie. En Suisse, comme en Europe, les professionnels ont constaté une baisse de leur clientèle de plus de 30% ces deux derniers mois. Des milliers de vapoteurs effrayés sont retournés au tabac. Nous avons entendu des clients dire “Je mourrai moins vite avec la clope”. C’est grave !

On ne le répètera jamais assez, le vrai danger c’est la combustion du tabac qui crée du goudron et du monoxyde carbone. Le tabac tue 9’500 personnes en Suisse chaque année. Après 14 ans d’existence et 40 millions de vapoteurs de par le monde, la vape n’a tué personne à ce jour. Au contraire, elle est reconnue pour être 95% moins nocive que le tabac et représente une aide efficace pour le fumeur qui souhaite en finir avec le tabac.

En attendant que la législation suisse soit en place, les membres de l’ARPV ont déjà pris leurs responsabilités afin de ne mettre sur le marché suisse que des produits dont la provenance et la qualité sont contrôlées. L’industrie étant naissante en Suisse, il est de notre intérêt et de notre devoir d’être le plus professionnel possible.

L’ARPV recommande donc aux vapoteurs d’utiliser uniquement des produits vendus en boutiques spécialisées et de ne pas acheter de produits dans la rue “à la sauvette” car aucune traçabilité ne peut être effectuée.

Notre association promeut une alternative efficace au tabac brûlé auprès des fumeurs adultes, tout en les informant sur ces nouveaux produits de la manière la plus exacte possible. Ceci, bien évidemment, dans une optique de réduction des risques et de protection de la jeunesse. 

 

Nous souhaitons également aller plus loin et travailler sur un essor maîtrisé des métiers de la vape en Suisse en les professionnalisant avec des normes, des réglementations et des formations.

Si vous êtes fumeur, vapotez. Si vous êtes non-fumeur, vos poumons n’ont besoin que d’air !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire.

Contactez-nous :

www.arprovape.ch

[email protected]

Isabelle Pasini, Présidente
[email protected]
079 470 91 63

Nicolas Michel, Trésorier
[email protected]
079 947 60 20

Alain Vogel, Secrétaire
[email protected]
079 171 98 98

Association Romande des Professionnels de la Vape

6 Chemin de Chantevigne
 1173 Féchy
Switzerland